Haut de page.

logoFédération Générale des Retraités de la Fonction Publique

FGR-FP - 20 rue Vignon - 75009 PARIS - 01 47 42 80 13

 


accueilretourpage précédenteRECHERCHER

FGR-FP

 

 

aller

 

Actualité FGR-FP

mise à jour le 06-10-2014

PLFSS:

 UMR, CREF, des retraités à nouveau spoliés

16-10-2014

L'Union Mutualiste Retraite (UMR) s'apprête à réduire le complément de retraite versé à quelques 110 000 fonctionnaires retraités.

Pour ces anciens adhérents du CREF qui avaient déjà subi une baisse de 17 % en 2001 la rente devrait, à nouveau, être réduite de 30 % à partir du 1er janvier 2015. ..lire la suite

en savoir plus:
un article de "Que choisir" en décembre 2012.

 

10-10-2014

Dans un communiqué sur le projet de plan de financement de la Sécurité sociale intitulé "des économies sur notre santé", la FGR-FP préconise des mesures fortes pour l’emploi et un financement par des cotisations sociales justes et pérennes appliquées à tous les revenus de quelque nature qu’ils soient...

afficher le communiqué

 

Réunions régionales à la FGRFP

06-10-2014

Le carrousel des réunions régionales commence pour les membre du bureau national de la FGRFP. C'est l'occasion pour eux de rencontrer les militants  dans les régions et de faire le point sur la vie et les prises de position de l'association.

Comme chaque année, les membres du bureau national font leur tour de France dans les régions pour rencontrer les adhérents et débattre avec eux des différents sujets d'actualité . Alors que les retraités en sont à un gel de dix-huit mois des retraites, le pouvoir d'achat devrait être à nouveau un point fort des débats. En effet la date de revalorisation annuelle des retraites avait déjà été décalée cette année d'avril à octobre, et voila que la hausse très contenue des prix en France mais aussi dans l'ensemble de la zone euro (+0,7% sur un an en janvier) vient compliquer la situation, car elle est à double tranchant : d'un côté, elle soutient le pouvoir d'achat des ménages, mais de l'autre, elle entretient les craintes de déflation, spirale néfaste de baisses impliquant les salaires et les pensions.

Les pensions de retraite inférieures à 1200 euros, que le gouvernement avait initialement épargnées de la mesure de gel, ne seront finalement pas revalorisées au 1er octobre comme prévu en raison, selon le ministère, de la « très faible inflation » qui conduirait à un réajustement négatif puisque l'inflation prise en compte pour 2013 est plus importante que celle qui a été réellement constatée. Les retraités aux pensions les plus modestes n'auront donc aucun euro de plus chaque mois, se retrouvant ainsi pratiquement logés à la même enseigne que les autres retraités, même si finalement ils bénéficieront d'une prime annuelle de 40 euros en octobre prochain (3,33 euros / mois, soit + 0,27 % pour une pension de 1200 euros bruts), sans que l'on sache ce qu'il adviendra de cette prime à l'avenir...

Bien d'autres questions seront à l'ordre du jour de ces rencontres dont la convivialité habituelle peut apporter une touche réconfortante à une actualité bien morose.

 Commission Exécutive FGR-FP

02-10-2014

  La Commission Exécutive Nationale de la FGR-FP réunie les 23 et 24 septembre 2014
- s'inquiète de la dégradation de la situation économique et sociale : croissance atone, risque de déflation, déficits persistants, chômage et précarité en hausse continue, pouvoir d'achat des actifs comme des retraités en berne. La relance de l'économie et de l'emploi ne dépend pas uniquement de l'offre mais aussi de la demande à travers l'augmentation du pouvoir d'achat des salariés et des retraités ainsi que des investissements publics et privés.
- dénonce, une nouvelle fois, le report de toute revalorisation des pensions.
La prime exceptionnelle de 40€ pour les pensions inférieures à 1200€ est bien loin de répondre aux attentes des retraités. La hausse des dépenses de santé, l'augmentation de la TVA, les dépenses contraintes (logement, contributions fiscales, …) sont des causes majeures de la paupérisation de la population des retraités les plus modestes. La FGR-FP revendique un véritable « coup de pouce » pour les plus faibles pensions ainsi qu'une revalorisation de toutes les pensions prenant en compte les baisses récentes de pouvoir d'achat des retraités.
- demande la mise en œuvre d'une véritable réforme fiscale. 
- se félicite de voir enfin discuté au Parlement le projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement. Il vise à faire changer le regard de la société sur les personnes âgées en perte d'autonomie. Il réaffirme leur statut de citoyen à part entière et leur droit de choisir leur mode de vie. Il contient des avancées importantes dont la revalorisation de l'APA à domicile. Le budget qui lui est consacré (645 millions d'euros issus de la seule CASA) est insuffisant. La FGR-FP demande la reprise du deuxième volet de la loi consacré aux questions liées à l'hébergement en établissements, en particulier la question du reste à charge qui pèse lourdement sur les familles. La FGRFP sera aussi particulièrement attentive aux questions liées à la gouvernance et à la représentation des retraités par leurs organisations à tous les niveaux.
- appelle, aux côtés des 8 autres organisations et sur la base du texte commun national, les retraités à participer aux manifestations organisées partout en France le 30 septembre pour leur pouvoir d'achat, une loi sur le vieillissement à la hauteur des besoins ainsi que des services publics de qualité et de proximité.
 - s'engage sans exclusive et au sein de l'inter UCR à rechercher la plus large unité pour poursuivre l'action pour la défense des retraités.

 

voirrRetrouvez dans la suite des infos:  allerLA SUITE DES INFOS...

 

plan du site

La FGRFP est présente dans tous les départements et rassemble des fonctionnaires retraités de toutes les origines et de tous les horizons, avec ou sans passé syndical ou mutualiste. Elle a constitué le Pôle des Retraités de la Fonction Publique avec quatre autres associations.