Haut de page.

logoFédération Générale des Retraités de la Fonction Publique

FGR-FP - 20 rue Vignon - 75009 PARIS - 01 47 42 80 13


accueil  retourpage prcdenteRechercher

FGR-FP

Communiqués de presse

Dans un communiqué de presse la FGR-FP demande à ses adhérents de suivre  l'appel lancé par la Confédération Européenne des Syndicats (CES) pour une mobilisation unitaire le 1er mai 2015.

Confirmation du gel des pensions jusqu'en octobre 2015

Afficher tous les communiqués de presse FGR-FP

 

aller

 

Actualité FGR-FP

mise à jour le 24-04-2015

L'inter UCR, c'est quoi?

22-04-2015

Depuis déjà longtemps la plupart des organisations syndicales ont créé leur propre structure de retraités. Les retraités syndiqués ont vite compris qu'il est indispensable d'agir ensemble car ils disposent ainsi d'atouts importants pour faire entendre leurs arguments et leurs  revendications. Partant de là, l'idée de réfléchir  et d'agir ensemble chaque fois que cela est possible allait de soit, c'est ainsi qu'est née l'inter UCR,  qui réunit régulièrement  au niveau national les représentants des organisations syndicales des retraités, confédérations, unions ou associations (CGT - CFDT - FO - CFE/CGC - CFTC - UNSA et la FGRFP tout autant d'essence  syndicale qu'associative (voir pages histoire-partenaires).
La formule a fait florès dans les départements, parfois sous le nom d'inter-UDR, tout en ajoutant d'autres partenaires à la composition de base, en fonction de la pertinence territoriale.

Les organisations syndicales siègent au COR, mais elles sont exclues du Comité de suivi des retraites qui fait des propositions au gouvernement sur l'évolution des pensions. La question de la consultation-négociation avec les organisations représentatives de retraités se pose. On ne peut continuer à considérer les 15 millions de retraités comme des individus « mineurs » sans aucun droit de négociation.

La dernière réunion de l'inter UCR faisait suite à la décision de créer un groupe de travail « Niveau de vie des retraités et pouvoir d'achat », constatant par exemple que  l'évolution des pensions calquée exclusivement sur l'évolution de l'indice des prix à la consommation (IPC) ne garantit pas une évolution favorable du pouvoir d'achat des retraités. En effet, les dépenses spécifiques des retraités y sont mal prises en compte, de plus l'évolution négative récente de la fiscalité en direction des retraités (disparition 1/2 part veuve-veuf, CASA, fiscalisation de la majoration de 10%) a un effet négatif sur le pouvoir d'achat.

Pour un même retraité le niveau de vie va décrocher du niveau de vie des salariés. Selon le Conseil d'Orientation des Retraites (COR), le niveau de vie des salariés progresse en moyenne de 1 % par an alors que celui des retraités, au mieux, stagne. Au bout de 20 ans l'écart de niveau de vie salarié-retraité pourrait atteindre 22 %.

Actuellement 10 % des retraités survivent sous le seuil de pauvreté, avec moins de 987€ par mois.

Une nouvelle réunion du groupe est prévue le 22 juin, centrée sur les questions d'indexation des pensions, dans la continuité du travail déjà engagé dans l'étude des évolutions récentes du pouvoir d'achat et du niveau de vie des retraités ainsi que des perspectives prévisibles, afin de dégager les analyses communes et  recenser les revendications qui peuvent être avancées autour de ces thèmes.

Mobilisation du 1er mai

22-04-2015

La FGR-FP, dans le cadre de la défense des conditions de vie des retraités et solidaire avec les salariés, a décidé de s'associer à l'appel lancé par la Confédération Européenne des Syndicats (CES) pour une mobilisation unitaire le 1er mai 2015.

"Pour faire du 1er mai une journée de mobilisation unitaire et convergente des salarié-e-s, retraité-e-s et des chômeurs-es partout en Europe", les organisations syndicales françaises affiliées ou non à la CES, CGT, FSU, Solidaires et Unsa, réunies le 15 avril 2015, appellent à participer à la mobilisation du 1er mai pour:

Voir les communiqués de presse FGR-FP pour plus de détails

Fin de vie : une proposition de loi consensuelle, en deçà des attentes

10-03-2015

Dans un communiqué la FGRFP souligne que 20 % seulement des personnes concernées par des soins palliatifs peuvent en bénéficier, tant l’insuffisance des structures et des personnels est criante. Elle demande le développement des services de soins palliatifs. Pour chaque personne il faut que soit reconnu le droit de décider des conditions de sa fin de vie et la garantie de pouvoir être mise en situation d’exprimer ses volontés ainsi que l’obligation absolue du respect de ses directives

Si le dispositif proposé pour les directives anticipées et pour la personne de confiance est un progrès, il  ne concerne que les traitements et actes médicaux et le corps médical conserve une marge de manœuvre pour se délier de l’obligation de les respecter.

Constatant que l’hôpital manque de moyens pour accueillir dignement et doit encore faire 3 milliards d'économies d'ici 2017, elle avertit qu'il ne faudrait pas que des considérations idéologiques, religieuses ou culturelles viennent en plus contrecarrer l’exigence d’un meilleur accompagnement de la fin de vie.

  Lire le communiqué

 

Donnez votre avis sur la proposition de loi sur la fin de vie

10-02-2015

La question sur la fin de vie fait déjà l'objet de débats au sein de la FGR-FP depuis plusieurs années.

A l'occasion de l'examen par les députés d'une proposition de loi sur la fin de vie, les citoyens auront pour la première fois la possibilité de donner leur avis. Jusqu'au 16 février, veille de son examen en commission des affaires sociales, chacun pourra ainsi proposer ses commentaires et avis. Ces avis seront ensuite versés au débat.

Malgré des délais plus que serrés, cette initiative expérimentale peut participer d'une plus grande démocratie. Pour participer à cette consultation citoyenne :

http://www2.assemblee-nationale.fr/consultations-citoyennes/droits-des-malades-et-fin-de-vie

L'accès aux soins pour tous, une priorité!

28-01-2015

La FGR-FP revendique depuis longtemps la généralisation du tiers payant. Elle s'est donc félicitée de trouver cette mesure dans le projet de loi sur la santé qui devrait être examiné par le parlement au 2ème trimestre. Elle souhaite que cette généralisation, prévue pour 2017, soit effective et, si possible, mise en place plus rapidement.

Elle se réjouit de la prise de position du Syndicat de la Médecine Générale en faveur du tiers payant généralisé qu'il considère comme un outil fondamental de justice sociale.

Le tiers payant étant déjà pratiqué dans de nombreuses situations et par d'autres professions, notamment dans les centres de soins en ce qui concerne la médecine générale, les pharmacies, elle considère que les difficultés techniques de sa généralisation devraient trouver rapidement une solution et souhaite la réussite du groupe de travail mis en place à cette occasion.

Dans un communiqué de presse publié le 27 janvier, elle précise à nouveau sa position.

 

 

Intolérance, fanatisme, ignominie...

liberté d'expressionLa Commission Exécutive de la FGR-FP réunie les 13 et 14 janvier 2015, atterrée par les actes ignominieux qui viennent d’être commis, notamment contre Charlie Hebdo, dénonce l'intolérance, fruit de l'obscurantisme et du fanatisme, qui s'attaque aux libertés et tout particulièrement à la liberté d'expression.  Elle exprime sa solidarité aux familles de toutes les victimes. Elle s'associera à toutes les initiatives appelant à la paix et au vivre ensemble dans une République laïque. Elle appelle toutes ses sections départementales à y participer.

Ouvrir la page : la FGR est Charlie

 

Commission Exécutive de la FGR-FP

15-01-2015

La Commission Exécutive de la FGR-FP réunie les 13 et 14 janvier 2015:

  • s'inquiète de la situation économique et sociale en France : risque de récession, chômage et précarité en hausse continue, baisse du niveau de vie, aggravation des inégalités. Elle rappelle que la relance de l'économie, au-delà d'une politique de l'offre, passe aussi par l'investissement et une politique de relance par l'augmentation du pouvoir d'achat des salariés et des retraités.
  • considère que la portée du plan de relance européen annoncé à 315 milliards € risque d'être peu efficace compte tenu de la faiblesse des investissements publics. Dans le même temps se poursuit la politique des plans de rigueur. Elle dégrade gravement les conditions de vie et les protections sociales des populations alors que subsistent, au sein même de l'Union Européenne, de véritables paradis fiscaux.
  • dénonce le nouveau report en 2016 de la mise en œuvre de la loi sur l'adaptation de la société au vieillissement. Elle rappelle la nécessité de la participation des organisations de retraités à la gouvernance.
  • se félicite de l'annonce de la généralisation du tiers payant pour les consultations médicales et en exige la mise en place pour favoriser l'accès aux soins. Elle dénonce l'attitude conservatrice et corporatiste de certaines organisations de médecins.
  • condamne les retards inadmissibles intervenus dans la mise en paiement des retraites du régime général dans plusieurs régions. Elle exige que les CARSAT aient les moyens humains nécessaires.
  • s'inquiète pour l'avenir des services publics alors que se développe une campagne de «ras le bol fiscal» soutenue par la plupart des médias et de nombreux responsables politiques. Elle s'interroge sur l'impact auprès des retraités des mesures concernant la CSG et l'impôt sur le revenu. Elle réitère sa demande de mise en œuvre d'une véritable réforme fiscale
  • appelle les sections départementales à s'engager dans les actions prévues les plus unitaires possible pour défendre les revendications de la FGR-FP (revalorisation des pensions, loi sur le vieillissement, accès aux soins) : rencontres avec les parlementaires, actions dans les territoires autour du 1er avril, ...

 

Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement 

2007... 2011... 2014... 2015... 2016... ...?

17-12-2014

  Depuis 2007 une loi sur la perte d’autonomie a été promise et remise d’année en année.

La loi a été adoptée par l’assemblée nationale et transmise au sénat le 17 septembre 2014. Elle ne figure toujours pas à l’agenda du sénat. Alors que Laurence Rossignol vient d'assurer les organisations syndicales de retraités que la loi entrerait en vigueur le 1er juillet 2015, le Premier Ministre, dans son agenda des réformes, la prévoit au premier trimestre 2016.

La FGR-FP vient d'écrire au Premier Ministre pour lui demander de faire en sorte que la promulgation de cette loi et la parution des décrets s'effectue comme annoncé en juillet 2015.

Dans un communiqué de presse la FGRFP se demande "jusqu'à quand cela va-t-il durer",en constatant que depuis deux ans  la contribution des retraités imposables destinée à financer la perte d'autonomie a été détournée de sa destination, alors que les besoins sont immenses?

document pdfLire le communiqué
document pdf La FGR-FP écrit au Premier Ministre

 

voirrRetrouvez dans la suite des infos:  allerLA SUITE DES INFOS...

 

plan du site

La FGRFP est présente dans tous les départements et rassemble des fonctionnaires retraités de toutes les origines et de tous les horizons, avec ou sans passé syndical ou mutualiste. Elle a constitué le Pôle des Retraités de la Fonction Publique avec quatre autres associations.